Vol de Vautours au dessus de la Préretraite Amiante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vol de Vautours au dessus de la Préretraite Amiante

Message par Admin le Ven 21 Mar 2008 - 1:33

Cela dure depuis plusieurs mois. Tels des vautours autour de leur proie, les dirigeants de l’Etat tournent et retournent autour
d’une terrible question concernant l’amiante... Quelle question ?

"Comment déterminer la responsabilité de l’Etat et du patronat dans cette tragédie qui a fait respirer aux travailleurs des fibres d’amiante sans véritable protection (et cela alors que depuis 1906, dans les filatures, ils savaient qu’elles étaient mortelles)… "?

... Non, vous n’y êtes pas !

La terrible question qu’ils se posent c’est : « comment faire des économies sur le dos des travailleurs qui ont opéré dans des entreprises amiante ». Il y a d’abord cette « pensée » du Medef qui tente de faire accréditer la thèse que les plaques pleurales dont sont victimes les travailleurs amiante « ne seraient pas une maladie... » mais « un témoin d’exposition ». Jolie idée pour éviter d’indemniser des milliers de salariés victimes !

Et puis il y a la préretraite… qui ne colle pas dans l’idéologie du « travailler plus ». Depuis des mois patronat et gouvernement cherchent à la réduire. Restait à faire passer la pilule auprès de l’opinion : mission difficile quand l’amiante cause de plus en plus de décès ! Alors le ministre X. Bertrand s’appuyant sur un rapport de l’Igas, a chargé « une mission » de rendre une copie avant le 30 avril pour aboutir à une « réforme » intégrée au budget sécurité sociale 2009.

Des salariés partent en préretraite alors qu’ils n’auraient pas directement travaillés sur un poste amiante mais parce que l’entreprise est reconnue dans son ensemble ? « Horreur » s’égosillent ces messieurs : « il vaudrait mieux mettre l’argent pour les malades ! ». Gentille compassion n’est-ce pas ? En fait… stratégie pour amadouer l’opinion ! L’objectif est d’éviter que e patronat paye plus pour indemniser les malades… qui sont de plus en plus nombreux. Quitte à réduire les droits à la préretraite !

De la même manière, ils pointent du doigt une injustice réelle (dénoncée par les associations amiante) qui voit des salariés exposés à l’amiante ne pas bénéficier de la préretraite (ex : sous-traitance), mais… pour l’utiliser afin de remettre en cause le classement amiante global d’une l’entreprise ! Curieusement, on ne trouve pas grand monde dans ce milieu de surdoués, pour se demander pourquoi, lorsque une entreprise a été exposée à l’amiante, la loi prévoit que tous les salariés bénéficient de la préretraite ?

Les législateurs de l’époque seraient-ils tombés sur la tête… au point de souffrir d’un syndrome de générosité inhabituelle envers les salariés ? Non ! La préretraite amiante a été conçue ainsi car il peut se passer 30 ans à 40 ans entre une exposition (fut-elle furtive) et le déclenchement de la maladie, et il s’agit de garantir ainsi un temps de retraite à tous. Inégaux devant la maladie, on peut être malade en ayant respiré qu’une seule fois l’amiante, y compris uniquement celle que transportait un salarié sur un bleu de travail. Tout le monde peut avoir été exposé, même sans le savoir. Telles étaient les considérations médicales qui ont conduit à cette loi.

Les habitués du « responsable mais pas coupable » qui n’ont jamais honte de rien, travaillent à défaire cela. Au lieu de rendre justice, ils cherchent à faire des économies sur notre dos. ll faut s’y opposer et au contraire obtenir l’amélioration du dispositif !

Union des Préretraités (amiante) et Retraités SUD de la SNPE et ROXEL

Admin
Admin

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 05/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://solidaires33.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum